Médiatiques 50 - Une analyse des élections en RDCongo

Médiatiques 50 – Une analyse des élections en RDCongo

En 2006, la République Démocratique du Congo a organisé, avec le soutien des nombreux partenaires étrangers, des élections démocratiques et libres censées mettre fin à plus de 15 ans de crises cycliques. La présidentielle et les législatives de novembre 2011 devraient logiquement contribuer à la consolidation de ce processus démocratique encore fragile. Cependant, les nombreux ratés (préélectoral, électoral et postélectoral) ainsi que les irrégularités et contestations qui les ont émaillées conduisirent un certain nombre d’observateurs à émettre des réserves quant à la crédibilité de ces élections. On a conclu à un processus insuffisamment maîtrisé.

Dans la foulée, l’ambiguïté des discours postélectoraux des observateurs indépendants dépêchés en RD Congo, de certains pays de l’Union Européenne, de l’Union Africaine et des officiels des Nations Unies ont contribué à renforcer les interrogations occasionnant d’intenses débats politiques, manifestations publiques, discours médiatiques polémiques et autres échanges relayés par la presse écrite, les chaînes audiovisuelles, les réseaux sociaux et les médias en ligne. Ce ne serait pas une gageure d’avancer qu’un divorce est, depuis, consommé entre une partie non négligeable de la diaspora congolaise plus ou moins favorable à l’opposition, d’un côté, et les médias locaux et les acteurs politiques acquis au pouvoir de Kinshasa, de l’autre.

Télécharger le PDF pdf